A qui s’adressent les frais de courtage dans la location d’une maison ?

Le double courtage jusqu’à il n’y a pas si longtemps, cette pratique était assez normale, surtout dans les grandes villes. On a demandé de l’argent non seulement au locataire, mais aussi au propriétaire de la propriété. L’argument du médiateur est que les propriétaires ne sont pas disposés à payer des frais de courtage élevés, et que c’est donc au locataire de le faire.

Et cela se fait trop souvent (avec une saine réticence). Il y a – surtout dans les grandes villes – une pénurie de biens à louer et que devez-vous faire ? Pourtant, ce n’est pas juste. Après tout, le service est destiné au propriétaire du bien et l’intermédiaire veillera toujours à ce que les conditions soient favorables à cette partie.

Le locataire ne paie pas le médiateur

Depuis que la loi a été renforcée l’année dernière, le double courtage est moins fréquent. Certains médiateurs se croyaient malins et ne demandaient désormais plus qu’une commission au locataire. Ainsi, il n’y a qu’un seul frais de courtage payé et il n’y a plus de double courtage. Heureusement, un arrêt stipule sans équivoque que le locataire ne peut pas payer les frais du propriétaire.

Lorsqu’un médiateur effectue des travaux pour le propriétaire (par exemple, la promotion de la propriété), il travaille pour le propriétaire et doit être payé par celui-ci et non par le locataire. Le locataire en question a donc reçu en retour sa commission de courtage payée. La décision a des conséquences importantes car elle sera suivie par les tribunaux inférieurs. La décision stipule également qu’un locataire peut demander le remboursement d’une commission injustement payée jusqu’à 5 ans après la date de la décision. Si vous avez payé au cours des cinq dernières années pour être autorisé à louer, vous pouvez également y avoir droit.

Mais ce qui est encore plus important, c’est que désormais, chaque locataire ne paiera plus de commission. Car on peut se demander si les médiateurs de location, souvent désorganisés, vont maintenant se conformer à la loi. Cette pratique ne cessera réellement que si vous, en tant que locataire, refusez de payer les frais de courtage. Peu importe le montant de la location !