Tout savoir sur le rachat de crédit immobilier

Crédit immobilier

L’acquisition d’une maison ou d’un appartement est une étape importante dans la vie de tout un chacun. Pour concrétiser leurs rêves, les acquéreurs ont généralement recours à un crédit immobilier pour financer l’achat du logement. Les taux d’emprunt étant fluctuants d’année en année, il peut parfois s’avérer préférable de recourir à un rachat de crédit afin d’alléger les mensualités et de réduire la durée de remboursement du prêt immobilier.

Le rachat de crédit, comment ça marche ?

Le principe du rachat de crédit immobilier est simple. Lorsqu’une personne souscrit à un emprunt auprès d’une banque, elle s’accorde avec celle-ci sur un taux d’intérêt et une durée de remboursement. Or au fil des années et au gré de l’évolution du marché de l’immobilier, ces taux d’intérêt peuvent être amenés à baisser sensiblement. C’est dans ce cas précis qu’il convient d’envisager un rachat de crédit afin de bénéficier d’un taux plus bas.

Par exemple, si une personne souscrit à un emprunt avec un taux d’intérêt de 5% et que ce taux baisse à 2% au bout de 3 ans, elle a tout intérêt à bénéficier de ce taux réduit en faisant appel au mécanisme du rachat de crédit.

Rachat de crédit ou renégociation ?

Il faut bien distinguer entre le rachat de crédit et la renégociation du taux d’intérêt. En effet, cette dernière éventualité ne peut se faire qu’avec la banque auprès de laquelle l’emprunt a été souscrit. Dans le cadre d’une renégociation, le client demande à sa banque d’apporter un avenant au contrat que les lie, notamment concernant le taux d’intérêt, le montant des mensualités et la durée du remboursement.

Si les deux parties trouvent un accord, les nouvelles conditions sont alors appliquées. Cette solution est la plus recommandée car elle ne nécessite pas de démarches administratives et n’engendre pas de frais supplémentaires conséquents.

Si aucun accord n’est trouvé, il convient d’envisager un rachat de crédit. Cette opération nécessite l’intervention d’une autre banque qui va racheter l’emprunt à votre banque initiale et vous en octroyer un nouveau avec un taux d’intérêt plus avantageux.

Quand opter pour un rachat de crédit ?

Pour qu’un rachat de prêt  immobilier soit intéressant, certaines conditions doivent être réunies. Afin d’en tirer les meilleurs avantages, il est primordial que cette opération s’effectue au cours des premières années du prêt, ou le cas échant, tant que la durée restante et supérieure à celle écoulée. Il est également plus avantageux d’avoir recours à ce mécanisme lorsque le montant restant du crédit est plus important que la somme déjà remboursée. Autre point crucial, la différence entre le taux d’intérêt initial et le nouveau. Elle doit être au minimum supérieure à 1% pour que l’opération comptable soit rentable.

Quels sont les inconvénients du rachat de crédit ?

 Si le rachat de prêt immobilier présente des avantages évidents, il comporte aussi quelques inconvénients. En effet, cette opération engendre des frais supplémentaires, notamment auprès de la banque initiale qui sera en droit d’imposer des pénalités de remboursement anticipé. De plus, lorsque vous faites appel à un nouvel établissement bancaire pour racheter votre emprunt, celui-ci appliquera des frais de dossiers dont le montant peut s’avérer être assez élevé. En outre, votre nouvelle banque pourra vous imposer certaines conditions pour garantir l’emprunt, notamment une assurance de crédit. Certains établissements bancaires peuvent même demander une hypothèque ou une caution bancaire.

Comment constituer un dossier de rachat de crédit ?

Pour demander un rachat de crédit, il faut au préalable constituer un dossier complet comprenant les documents suivants :

          Justificatifs d’état civil : carte d’identité ou passeport, livret de famille, contrat de mariage, jugement de divorce…

          Justificatifs de domicile : facture d’électricité datant de moins de 3 mois, contrat de location, quittance de loyer, titre de propriété, taxe d’habitation, taxe foncière…

          Justificatifs de revenus : bulletins de salaire récents, avis d’imposition, contrat de travail, prestations sociales, revenus divers (loyers, gains d’épargne…)

          Justificatifs de budget : tableau d’amortissement des différents crédits en cours, relevés bancaires, liste des garanties financières…

Notez que cette liste est non exhaustive et que certains établissements bancaires sont en mesure de demander d’autres documents.

Rachat de crédit immobilier : conseils pratiques

          Prenez le temps d’étudier toutes les options qui s’offrent à vous. Les conditions variant d’une banque à une autre, il est recommandé de faire un tableau comparatif regroupant l’ensemble des établissements afin d’y voir plus clair et d’opter pour la meilleure solution.

          Faites preuve de bon sens et posez-vous les bonnes questions avant de franchir le pas. Un rachat de crédit immobilier vous sera-t-il réellement profitable ? Vos revenus vous permettront-ils de faire face aux frais engendrés par cette opération ?

          N’hésitez pas à demander conseil à des personnes de votre entourage ayant déjà eu recours au rachat de prêt immobilier.