Y-a-t-il un ou plusieurs bons moments pour les reventes immobilières ?

Publié le : 31 juillet 20197 mins de lecture

La revente immobilière est un principe qui consiste à vendre son logement à un prix plus lucratif. Son principe vise à se procurer d’un habitat, procéder à sa rénovation et les revendre à un prix plus attractif que son montant d’achat.Pour faire une revente rentable, il importe de savoir le bon moment où la revente sera plus profitable.

Les ventes aux enchères immobilières, la piste N°1

Les enchères immobilières sont les belles occasions pour se procurer d’un bien immobilier. La vente aux enchères entre particuliers se conclut d’une manière générale par le moyen d’une agence immobilière. Elle peut se tenir de même au tribunal pour qu’elle ait une valeur judiciaire. Pour vendre son logement à la vente aux enchères, il importe de se rendre à un notaire et suivre les conditions et les procédures exposées. Pour ne pas payer un gros prix sur les frais annexes, vous devez vous informer davantage sur les droits d’enregistrement, les horaires de négociation du notaire et le montant d’adjudication. En vendant son bien aux enchères, vous pouvez profiter d’un prix de vente plus intéressant.

À consulter aussi : Qu'est ce qu'il faut savoir de la vente de terrain ou maison à un promoteur ?

Revendre son logement à un acquéreur pressé

Les acquéreurs pressés sont toujours des cibles à ne pas manquer dans le cadre d’une vente de logement. Ces derniers peuvent s’agir des professionnels qui se déménagent suite à une affectation de raison professionnelle, ou encore des retraités qui veulent constituer une résidence pour ses petits enfants. Bref, les propriétaires pressés sont des bons compromis de vente. Ils vont procéder à une visite en guise d’un état de lieu. Pendant la descente, les futurs propriétaires vont s’informer sur l’accessibilité, la proximité à la ville, l’état de la maison en réalité, et ainsi de suite. Lorsque tout est au point, le moment est venu de passer à l’acte de vente. Le compromis de vente est un document duquel le vendeur et l’acquéreur conviennent l’achat du bien et se mettent d’accord sur le prix. Le compromis de vente est entre autre un avant contrat, mais le contrat définitif de l’achat est le contrat de vente ou l’acte authentique. Le compromis de vente fixe l’ensemble des conditions de vente. Ce document stipule ainsi la clause légale suspensive. En cela, l’acheteur réserve le droit de rompre le compromis pendant la période d’effet du compromis. En général, au moment de la signature de l’avant contrat, l’acquéreur paie un acompte de 10% du prix total du bien. Le compromis de vente possède un délai de rétractation de 10 jours à l’avantage de l’acquéreur. Le contrat de vente est un acte notarial et confirme le transfert du bien lorsque la somme restante est versée. Ce document fait office d’un titre de propriété et l’acquéreur reçoit une copie octroyée par le notaire immobilier.

À parcourir aussi : La propriété dans l'immobilier dans le futur

Faire la revente de son logement au printemps ou en été

Le printemps et l’été, c’est la meilleure saison de l’année vendre son logement. Les opérations de transaction immobilière s’évoluent avec les saisons et la mise en vente de vos biens s’avère crucial lorsque vous saurez à quelle période les vendre. Le printemps, c’est le retour des beaux jours même dans le secteur de l’immobilier. Selon les promoteurs immobiliers, les futurs acquéreurs ont tendance à se mobiliser et font leurs acquisitions. C’est notamment à ce moment que la plupart des familles se déménagent. Issu des compromis de vente printanière, l’été aussi s’avère un bon moment de vente d’appartement ou de logement sur le marché de l’immobilier. En été, les ventes se raréfient et la concurrence est en effet moins rude. Si vous proposez une vente à ce moment, vous pouvez réaliser un bénéfice plus intéressant, avec de meilleurs compromis. Pour trouver rapidement un acquéreur, vous devez dans un premier temps faire l’estimation de vos biens , en vue de trouver sa valeur vénale ou sa valeur de vente sur le marché de l’immobilier. En cela, vous pouvez solliciter l’expertise d’un professionnel comme un notaire, une agence immobilière ou un cabinet spécialisé dans l’estimation des biens. Pour ne pas dépenser trop vite et faire appel à un professionnel, vous pouvez de même vous rendre sur les sites spécialisés proposant des outils d’estimation des biens immobiliers. Pour évaluer le prix de vos biens, il est toujours judicieux de se référer au marché local.

 Préparer autrement sa future acquisition par la revente immobilière

La revente immobilière est une solution maline pour les propriétaires ayant un nouveau projet d’acquisition en vue, mais qui n’ont pas encore remboursé en totalité son prêt immobilier. Pour ce faire, la possibilité qui s’offre à vous est le remboursement par anticipation. Le remboursement anticipé est une solution pour acquitter le capital restant dû d’une manière précoce sans attendre le terme du contrat d’acquittement. Ceci est idéal pour réaliser sa future acquisition. En cela, l’emprunteur s’expose à une pénalité diverse comme l’indemnisation de remboursement anticipé, intérêt de compensation, frais de dossier, etc.). Pour faire le remboursement, vous devez vous référer sur les conditions prévues par votre contrat d’emprunt. En grosso modo, le principe se résume ainsi, vous vendez votre logement, vous remboursez la banque et vous contactez un autre contrat d’emprunt pour votre futur achat.

Plan du site