Quitter Paris pour la banlieue

Agence immobilière banlieue

Quitter Paris n’est pas une décision que l’on prend à la légère, cela revient souvent à s’éloigner de son travail et à tirer un trait sur la vie culturelle exceptionnelle de la capitale. C’est pourtant une décision que prennent beaucoup de familles, désireuses de fuir les petites surfaces, le bruit, les loyers exorbitants et la pollution. La banlieue leur offre un mode de vie plus sain et une meilleure qualité de vie.

Les avantages de vivre en banlieue

 

La grande couronne séduit de plus en plus les français depuis quelques années. Les départements de la Seine-et-Marne, le Val d’Oise et les Yveline sont de plus en plus prisés pour leur cadre de vie et notamment leurs espaces verts. Par exemple, dans les Yvelines, l’immobilier à Mantes la jolie a connu une importante évolution depuis quelques années. Mantes la jolie fait partie des communes ayant une importante densité de population dans les Yvelines. La vente de maisons n’est pas aussi importante que la vente d’appartements. Environ 80% des logements sont des appartements et 20% sont des appartements.

Quels sont les inconvénients de vivre en ville ?

 

Bien que la proximité des infrastructures économiques et culturelles soit un des critères lorsqu’on vit en ville, vivre en ville implique des coûts plus élevés. La vie est souvent plus chère aussi bien dans les grandes métropoles que dans les petites villes. Les frais immobiliers en location ou à l’achat ainsi que le coût de la vie sont plus importants (taxes, les restaurants, les supermarchés, les loisirs etc.) Contrairement aux banlieues, les villes sont plus polluées. Vivre en ville c’est aussi respirer l’air rejeté par les gaz d’échappement des véhicules. Le stress vient souvent s’ajouter dans le quotidien des citadins notamment à cause du bruit, des jeux de lumière et de la foule. En revanche, les petites villes offrent un cadre de vie plus serein et plus vivable. Même si elles sont plus retirées de la capitale.

L’esprit village

 

En ville, il est difficile de recréer une atmosphère de voisinage agréable, typique des quartiers populaires et des petites villes. Contrairement aux villes, les banlieues offrent souvent un esprit village très fort et enraciné, en particulier dans les zones plus intimes et calmes. L’établissement de bonnes relations de voisinage, qui se traduisent également par l’amitié, est l’un des grands avantages de la vie en banlieue.

Les risques de l’immobilier ancien

 

Dans les villes, il y a souvent de beaux bâtiments historiques mais très anciens, construits avec des vieux matériaux qui offrent donc un confort thermique et de vie inférieur à celui des bâtiments neufs. Les maisons et appartements dans lesquels nous pouvons vivre souffrent d’une forte obsolescence technologique, ce qui rend l’investissement moins rentable. Par exemple, investir dans l’immobilier ancien à Paris, de type haussmannien inclut souvent des frais de copropriété (changement d’une toiture, ravalement de façade, infiltrations endommagées, présence d’amiante, de plomb, de termites etc.) En banlieue, la restauration d’une maison ancienne peut vous permettre d’aménager une maison à votre goût, en bénéficiant, si vos revenus le permettent d’aides gouvernementales.

Un coût de la vie inférieur en banlieue

 

La vie en banlieue est plus accessible car les coûts sont moins importants que dans les grandes villes. Par exemple, à Paris, le prix du mètre carré tourne autour de 10000 euros tandis qu’en banlieue, certaines villes restent plus abordables avec un prix d’environ 4000 par mètre carré. En grande banlieue, comme dans les environs de Mantes-la-jolie, les prix de l’immobilier varient autour de 3000 euros le mètre carré. .

Si un couple souhaite quitter la banlieue pour Paris, son budget de consommation serait susceptible d’augmenter de plus de 10%. En revanche, un couple parisien qui décide de s’installer en banlieue verra son budget de consommation diminuer d’environ 8%. Louer ou acheter un bien immobilier en banlieue est d’autant plus intéressant pour une famille nombreuse. Par exemple, à Mantes la jolie, les agences immobilières ont remarqué une réelle hausse dans la vente d’appartements. Si les coûts de la vie sont moins importants en banlieue qu’en ville, les salaires jouent aussi un rôle essentiel dans le choix de vie des citadins. Selon l’INSEE, un salaire horaire net moyen d’un employé est d’environ 8 à 10% plus élevé dans les grandes villes que dans les banlieues. Les revenus influencent évidemment le choix de vivre dans une grande ville ou en banlieue. Les bénéfices de vivre en banlieue avec une bonne situation financière sont plus intéressants. C’est pourquoi les migrations pendulaires entre Paris et les banlieues restent importantes, même si le développement du télétravail, lié à la crise du COVID, pourrait bien changer la donne dans un avenir proche.