Quelle assurance choisir lorsqu’on achète une maison ?

Vous avez un projet d’acheter une maison pour la première fois ? En plus de faire une recherche sur la propriété de vos rêves, de songer aux décorations des chambres, de la cuisine, de la salle de séjour, du jardin ou tous autres coins de la maison, vous devez vous occuper de diverses paperasses. D’ailleurs, il y en a beaucoup à préparer. En effet, outre le fait qu’un acte d’acaht doit être signé pour transformer la maison en votre domicile, il faut d’abord obtenir un prêt hypothécaire. 

Prenez soin de vos proches

Contrairement à la croyance populaire, l’assurance contre le risque de décès n’est pas une assurance funéraire. Effectivement, l’assurance contre le risque de décès vise uniquement à permettre à votre partenaire ou à vos parents survivants de rembourser (partiellement) le prêt hypothécaire afin de continuer à vivre dans la maison. Cette police d’assurance ne prend effet que si vous décédez avant une date prédéterminée. Elle est donc indispensable pour garantir que votre projet d’acheter une maison n’affecte pas la vie future de vos proches.

Cela peut sembler être quelque chose auquel vous ne voulez pas vraiment penser lorsque vous voulez acheter maison. Néanmoins, il est sage de traiter cette question de manière consciente et de souscrire une bonne assurance contre le risque de décès qui convienne à votre situation. Souvent, vous pouvez déterminer la durée de l’assurance et choisir le montant que l’assureur paiera en cas de décès.

Acheter maison : règles en cas d’assurance du risque de décès

Lorsque vous souscrivez une assurance contre le risque de décès pour votre projet d’achat, vous devez faire face à différentes règles et obligations. Celles-ci peuvent bien sûr varier selon les assureurs, mais en général, cela se résume à ce qui suit :

  • L’âge : l’âge maximum au début d’une police d’assurance vie est généralement compris entre 60 et 70 ans. Tandis que l’âge final que vous incluez dans votre police compte également. Ce dernier se situe généralement entre 70 et 80 ans pour la plupart des assureurs.
  • La santé : lorsque vous souscrivez une nouvelle assurance contre le risque de décès pour garantir vos proches en ce qui concerne la propriété, votre santé peut être un goulot d’étranglement. Par exemple, une différence est souvent faite entre les fumeurs et les non-fumeurs.
  • Le montant assuré : le montant à payer sera déterminé au départ. Il peut s’agir d’un montant fixe, mais aussi d’un montant décroissant qui diminue au cours de la période. Dans ce cas, l’assurance est souvent liée à l’hypothèque.
  • la déclaration de santé et l’examen médical : les assureurs exigent toujours une déclaration de santé. Si vous souhaitez, par exemple, assurer un montant supérieur à 250 000 euros, vous devez généralement subir un examen médical.

Comme vous êtes libre de souscrire l’assurance vous-même, vous n’êtes pas obligé de le faire auprès de la même institution que votre fournisseur de crédit hypothécaire. Cela permet de souscrire la meilleure assurance contre le risque de décès pour vous.