L’art de la négociation pour un achat immobilier

Pour les vendeurs de maisons, c’est une fois de plus l’âge d’or, car il existe beaucoup d’acheteurs avec une offre limitée. De nos jours, il est plus difficile d’acheter une propriété selon ses convenances et son budget. Il existe diverses offres immobilières que ce soit pour l’achat d’une maison ou d’appartement. Pour dénicher les meilleures offres, il faut bien choisir son agence immobilière pour ledit achat. Pour éviter de se faire arnaquer au niveau du prix de la vente immobilière, il faut vérifier la fiabilité de l’agence paris, par exemple. En effet, les agents immobiliers mettent au point des procédures d’appel d’offres ingénieuses afin d’obtenir le prix de vente le plus élevé possible. Mais les acheteurs essaient également de se montrer plus malins que les autres en s’introduisant dans une négociation pertinente.

Qu’est-ce qui est permis et ne l’est pas pendant les négociations ?

Au fond, presque tout est permis. Malgré ce que l’on appelle souvent, il n’existe pas de procédures fixes lors des négociations. La loi stipule que les parties ne peuvent pas se nuire ou doivent se dédommager mutuellement en cas de rupture des négociations. L’art de la négociation est une étape un peu complexe, surtout si l’acquéreur de la maison en vente ne connaisse pas le domaine de l’immobilier.

Il est également interdit de faire monter les prix. C’est important. Cela découle du devoir de diligence qui incombe au courtier. Cela semble contradictoire. Le courtier a-t-il le devoir d’obtenir le meilleur résultat de négociation pour son client ? C’est vrai, mais il doit le faire de manière équitable. Par exemple, vous transmettiez une offre à un agent immobilier en lui demandant explicitement de ne pas la faire connaître aux autres acheteurs (parce qu’ils risqueraient sinon de surenchérir) et qu’il le fasse quand même, il s’agit alors clairement de faire monter les prix. Un agent immobilier peut être condamné pour cela. Ainsi, il existe une marge négociation à respecter.

L’agent immobilier négocie

Cela ne signifie pas que l’agent immobilier ne doit pas faire tout son possible pour obtenir un aussi bon résultat de négociation (généralement le prix le plus élevé). Mais il doit le faire sans monter les gens les uns contre les autres contre leur volonté. Les négociations les plus utilisées sont les suivantes :

Une négociation individuelle entre l’acheteur et le vendeur.

Un vendeur négocie en même temps avec plusieurs acheteurs (l’inverse est également autorisé). Il n’est pas nécessaire de le dire à l’avance, même si cela serait bien sûr très bien. Comme indiqué précédemment, les offres ne peuvent pas être utilisées de manière abusive pour augmenter le prix.

Organiser une vente aux enchères dans laquelle toutes les parties intéressées font une offre (publique ou autre). Il se peut que le vendeur choisisse l’offre “gagnante”, ou qu’il soit déterminé à l’avance quelle offre “gagne”. Par exemple, celui qui a le prix le plus élevé.

Il convient également de garder à l’esprit que les deux parties peuvent se retirer des négociations à tout moment. La vente n’a lieu que lorsque les deux parties s’entendent sur les conditions d’achat et que celles-ci ont été formellement consignées sur papier et signées. Par conséquent, vous pouvez toujours renoncer à l’achat. L’acheteur et le vendeur ont tous deux ce droit.