7 protocoles à respecter pour une vie agréable en copropriété

Publié le : 08 octobre 20206 mins de lecture

Pour maintenir une relation de bon voisinage, le respect mutuel est indispensable. Tôt ou tard, vous auriez tous besoin d’un peu d’aide ou d’une faveur venant des autres. Qui d’autres que vos voisins pourront venir à votre secours et vous rendre service ? 

Les relations de bon voisinage sont importants pour une meilleure cadre de vie sociale, la tranquillité de l’esprit et la santé. Selon une recherche britannique, ceux qui ont de bonnes relations avec leurs voisins ont 67 chances de moins d’avoir une crise cardiaque. Le maintien de bonnes relations de voisinage est important, non seulement pour prévenir le stress et les bagarres entre copropriétaires, mais aussi pour assurer une vie tranquille et, apparemment, plus longue. Quelles sont les règles de la cohabitation civile en copropriété qui vous permettront de toujours avoir de bonnes relations avec vos voisins ?

Voici les 7 règles de la cohabitation civile dans un condominium que vous devez absolument respecter pour vivre avec vos voisins.

Vivre dans une copropriété n’est pas toujours facile, mais en suivant ce décalogue, vous ne devriez avoir aucun problème. Quelle est la charte voisinage à respecter ? Comment se comporter pour être un voisin modèle ?

Présentez-vous à vos voisins

Vous êtes le nouveau venu dans l’appartement ? Les bonnes manières veulent que vous vous présentiez aux nouveaux voisins : profitez d’une réunion de copropriété, ou si vous êtes particulièrement sociable, venez à la porte avec quelques biscuits ou un gâteau fait maison, en faisant attention à l’heure et en évitant de bavarder trop longtemps, afin de ne pas déranger les voisins. Une bonne impression est garantie.

Respectez l’heure de silence

Chaque immeuble peut avoir son propre calendrier de copropriété, alors informez-vous. S’il n’y en a pas, les heures de silence selon les bonnes règles de la cohabitation civile sont : avant 7 h, de 14 h à 16 h, après 23 h.

Si vous ne voulez pas contrarier les voisins, évitez les nuisances sonores pendant les horaires qui ont été mentionnés dans le guide voisinage.

Prenez soin des espaces communs

Les espaces communs sont appelés ainsi, parce qu’ils appartiennent à tous les condominiums. Il est donc important de ne pas les considérer comme une extension de votre domicile privé. Ainsi, il ne faut pas laisser vos enfants jouer dans la cour pendant les heures de calme si le règlement de la copropriété l’interdit. Entre autres, évitez de laisser les animaux de compagnie en liberté dans la cour ou dans les escaliers, amenez-les dans le bâtiment sans laisse et sans muselière. N’oubliez pas que vous êtes responsable de tout dommage causé par votre chien ou votre chat. Puis, l’encombrement du palier avec de vieux meubles ou des sacs poubelles est interdit. Évitez également de souiller, ruiner ou endommager de quelque façon que ce soit les ascenseurs, les balcons, les escaliers, les murs d’enceinte et tous les espaces qui appartiennent à tout le monde.

Respectez les règles relatives à la blanchisserie et aux plantes

Lorsque vous vivez dans une copropriété, même des gestes simples et quotidiens, comme suspendre le linge ou arroser les plantes, doivent respecter certaines règles. Par exemple, ples plantes doivent être arrosées le soir, et en tout cas avec précaution, sans inonder d’eau le voisin du dessous.

Ce qui est plus complexe pour la blanchisserie c’est que certains condominiums interdisent expressément d’étaler la blanchisserie sur les balcons des façades principales. Le linge peut être accroché à l’intérieur de l’immeuble, et en tout cas il ne doit pas s’écouler, surtout si votre balcon donne sur une cour ou un jardin privé, à l’usage exclusif d’une autre copropriété. Si vous étiez à leur place, vous ne seriez pas heureux d’avoir des gouttelettes d’eau sur votre tête.

Demandez la permission

Vous voulez faire une fête ? Vous voulez garer votre voiture dans la cour de l’immeuble ? Vous voulez laisser les poussettes ou les chariots dans le hall d’entrée du bâtiment ? Quoique vous vouliez faire qui puisse blesser, ennuyer ou manquer de respect aux autres, demandez d’abord la permission. Tout cela dans le but d’éviter les troubles voisinage. Il est souvent très facile d’obtenir ce que vous voulez, et si vous demandez gentiment, personne ne vous refusera la possibilité d’enfreindre la règle, à moins qu’il n’y ait des interdictions explicites.

Faites-les savoir si vous avez des travaux prévus

Vous devez réaménager l’appartement ? Outre le fait d’éviter de faire des bruits gênants (par exemple martelage ou forage) pendant les heures de calme, si vous prévoyez des travaux de rénovation, même mineurs, il est bon d’avertir vos voisins et de vous excuser à l’avance pour la gêne et le bruit. Personne n’aime se retrouver soudain avec les ouvriers qui se promènent dans le bâtiment, la poussière des décombres collant aux semelles et une bonne dose quotidienne de bruit.

Ne jamais dire du mal des voisins

Si vous voulez avoir une relation de bon voisinage, les ragots doivent être absolument bannis. Outre le fait que ce n’est pas élégant, n’oubliez pas qu’alimenter des commérages est un mauvais comportement, et que cela donnera aux autres une mauvaise impression de vous. Même s’ils encombrent les espaces publics avec leurs animaux domestiques, parlez directement avec eux au lieu de raconter ce qu’ils ont fait aux autres voisins. 

Pour connaître vos droits de copropriétaire, vous pouvez lire le code civil portant sur la copropriété. Vous y trouverez les informations relatives au droit de passage et la limite propriété. 

Plan du site