Locataire/propriétaire : travaux, déco, réparations…qui paie quoi ?

Le locataire comme le propriétaire ne peut pas échapper aux quelques travaux qu’exige le logement occupé. A ce stade, il importe de savoir qui doit payer quoi. Effectivement, qu’il s’agisse des travaux de réparation, d’entretien ou de déco, tout cela implique un règlement de note. Il sera alors nécessaire d’étudier chaque cas afin de distinguer quels sont les frais à la charge du propriétaire et du locataire.

Zoom sur les travaux à la charge du locataire

Le locataire est généralement soumis à des obligations qui sont indiquées dans son bail. Dans l’ensemble, il a le rôle de garantir l’entretien courant du logement mis en location. Ce qui signifie immédiatement que les petits travaux lui concernent particulièrement. Ainsi, il devra procéder à l’entretien des sols et des murs en travaillant sur les peintures et les carrelages. Le locataire doit aussi s’occuper des jardins et des espaces verts, sans oublier la maintenance régulière des appareils de chauffage. Si vous êtes locataire, vous ne devez surtout pas négliger l’entretien de la salle de bains. Sur ce point, il faudra entretenir les joints, la casse d’eau, les canalisations d’eau ainsi que les flexibles de douche. Sans compter le changement des ampoules, des interrupteurs, des prises de courant et autres petits équipements électriques. Dans la mesure où les vitres sont brisées, ce cas se trouve également à la charge du locataire. Toutefois, ce dernier n’est pas tenu de réparer les dégâts causés par les catastrophes naturelles.

Bailleur : de quels types de travaux s’occupe-t-il ?

Avant toute chose, tout propriétaire doit prendre conscience qu’il est obligé de délivrer un bien en bon état d’usage. Le bailleur doit donc offrir à louer un logement décent et bien entretenu sur tous les points. En aucun cas, l’habitat ne doit présenter des risques qui peuvent atteindre la sécurité des locataires. En grande partie, le propriétaire devra prendre en charge l’ensemble des gros travaux autour du bien mis en location. Ce faisant, il doit s’occuper des travaux concernant la plomberie, les systèmes électriques et la réfection des façades et des toitures. Le remplacement des chaudières et du chauffe-eau lui concerne également. Sans parler de la maintenance des volets et menuiseries, la réparation d’ascenseur, le placement de boîte aux lettres ou encore l’amélioration de cage d’escalier. En outre, il est aussi indispensable pour le bailleur de créer un espace vert autour de l’habitat. Dans le cas où le dommage est causé par les occupants, dû à un usage non approprié des équipements ou un défaut d’entretien, le propriétaire n’en sera pas concerné. Par ailleurs, si ce dernier néglige ses obligations, le locataire pourra réaliser les travaux, suite à une demande d’autorisation au tribunal d’instance. A ce stade, les frais des réparations seront retranchés des loyers à venir.

Bailleur, locataire : les détails sur leurs obligations

Avant de conclure un bail, le locataire doit nécessairement vérifier certains points fondamentaux. En effet, il existe des droits et obligations qui lui sont imposées. Par contre, le propriétaire en dispose lui aussi. Les deux camps devront donc se mettre en parfait accord avant toute signature. Ainsi, le locataire est tenu de verser un dépôt d’assurance lors de l’approbation. Le bailleur est autorisé à garder tout ou une partie du dépôt. Cela lui permet de couvrir les frais liés à la remise en état du bien en cas de dommages causés par les occupants et de régler les charges impayées. Selon la loi, le locataire doit assurer son logement et présenter une attestation au propriétaire. Pour le locataire, les dépenses à payer comprennent globalement l’entretien de l’ascenseur, des antennes collectives et des parties communes. Il devra aussi prendre en charge les frais liés aux impôts et redevances, et aux taxes. D’un autre côté, les dépenses sur les réparations des radiateurs, des volets roulants et des dégradations sont réservées pour le bailleur.

Les points sur les normes de la location

Louer un appartement ou une maison implique plusieurs détails à considérer autant pour le locataire que le propriétaire. Le preneur devrait alors commencer par analyser la solidité des sols et des plafonds et vérifier le bon état de la toiture et de la fenêtre. Il devra également regarder si les pièces et les escaliers sont adaptés. Sans oublier l’éclairage naturel et l’aération dans l’intérieur. Le locataire doit aussi prendre la peine d’analyser l’électricité, le chauffage, la cuisine ainsi que les salles de bains afin d’éviter l’accumulation des frais de travaux qui lui sont réservés. Néanmoins, il est toujours possible de faire appel à un professionnel en ligne pour effectuer une vérification sur mesure. De son côté, le propriétaire doit proposer un bien qui respecte intégralement les normes afin de réduire les éventuelles dépenses à son compte et garantir une mise en location convenable. Comme vous pourrez le constater, il est utile pour le propriétaire et le locataire de se préparer constamment à payer certains frais lorsqu’il s’agit d’une location d’un bien immobilier.