Immobilier locatif : le comportement des investisseurs

Immobilier locatif

On entend souvent que la pierre reste un choix d’investissement sécurisé. Mais les investisseurs la perçoivent-ils toujours en tant que tel ? Sont-ils toujours motivés à investir dans l’immobilier locatif ? Et qu’est-ce qui les motive ?

Les investissements accueillent favorablement les nouveaux dispositifs défiscalisant

Les investissements dans l’immobilier locatif ont reculé de 5% en 2014. Et les transactions sont en baisse continue depuis 2012. Et pour cause, les normes et les taxes qui tendent à étouffer le marché. Mais cette année, la tendance semble s’inverser. Avec les nouvelles mesures élues par le gouvernement, investir dans l’immobilier redevient attractif et les ventes sont en hausse.
Parmi ces mesures, citons la loi Pinel qui a été bien accueillie par les investisseurs immobiliers. Ce dispositif encourage l’acquisition immobilière neuve pour bénéficier d’une réduction d’impôt. Et en comparant à la loi Duflot, le dispositif Pinel présente des mesures moins contraignantes. Il permet par exemple à l’investisseur de louer le bien à ses descendants ou ascendants. La durée de l’engagement est aussi variable. On peut moduler la durée de location de 6 à 12 ans et l’on peut bénéficier d’une remise d’impôt allant jusqu’à 21 %.
On cite aussi parmi ces dispositifs incitatifs l’abattement de 30 % sur les plus-values de cessions de terrain et l’élargissement de l’accès au PTZ (source : Iselection).

Les investisseurs saluent la baisse des taux d’emprunts immobiliers

Les taux d’emprunt ont largement chuté ces derniers mois et oscillent autour de 2,5 %, une autre raison qui explique le rebond des investissements en immobilier locatif cette année. Cette baisse des taux permet aux investisseurs d’emprunter moins cher pour le financement de leur acquisition immobilière. S’ils effectuent un emprunt de 100 000 euros à rembourser sur 20 ans, cela leur a coûté il y a encore quelques années 50 000 euros d’intérêt avec un taux de 4,5 %. Mais avec la chute des taux, cela ne leur coûte que 27 000 euros d’intérêt. Selon les analystes, les taux commencent à se stabiliser, mais restent encore avantageux pour ceux qui souhaitent faire un emprunt immobilier.

Les premières prévisions pour 2016

Si les investisseurs ont été favorables à l’investissement en immobilier locatif en 2015, la tendance se poursuivra-t-elle en 2016 ?
Les analystes du Crédit Agricole sont optimistes sur l’ensemble du marché immobilier dans le neuf et prévoient une hausse de 8 % des ventes. Tandis que dans l’ancien, ils voient un léger repli de 4% des ventes immobilières pour l’année 2016. Ils tablent également sur la remontée des taux d’intérêt pour l’année prochaine.