Généralités sur l’assurance habitation

assurance habitation

La plupart des maisons sont assurées par l’assurance habitation ou plus communément appelée assurance incendie. Celle-ci protège votre maison de bien plus de risques que l’incendie, elle couvre également les dommages d’un sinistre (tempête, grêle, dégâts des eaux,…) frappant votre bien ainsi que son contenu.

Lorsque on souscrit une assurance habitation, un conseil : il faut opter pour une formule qui n’applique pas la règle proportionnelle.

En quoi consiste la règle proportionnelle ?

La règle proportionnelle sera appliquée lorsqu’un cas de sous-assurance est constaté lors de l’estimation des dégâts par la compagnie d’assurance. La sous-assurance se présente quand la valeur du bien assuré est inférieure à la valeur réelle de ce dernier.

Dans ce cas, la compagnie d’assurance va appliquer la règle proportionnelle pour calculer votre indemnisation. Ce qui veut dire que vous ne serez certainement pas indemnisé pour l’ensemble des dommages subis.

La règle proportionnelle permettant de calculer l’indemnité à payer par l’assureur:

montant du dommage x valeur assurée / valeur à assurer

Exemple concret : 

Une maison d’une valeur de 250.000€, récemment rénovée, a subi des dégâts d’incendie pour un montant de 75.000€.

Suite au rénovation et après estimation la maison a une valeur de 325.000€ mais le propriétaire ne retouchera que 57.700€ pour les dégats dus à l’incendie.

75.000€ x 250.000€ / 325.000€ = 57.700€

Mais quelle est la solution ?

La première solution afin de ne pas être confronté à la règle de proportionnalité est de choisir la formule au « 1er risque ». Avec cette formule, vous assurez votre habitation pour un montant précis et en cas de sinistre, vous serez indemnisé jusqu’à ce montant maximum. Dans ce cas, si vous assurez votre maison pour une valeur de 250.000€ les indemnités ne dépasseront donc jamais ce montant.

La seconde solution pour éviter cette règle proportionnelle est la formule se basant sur une grille d’évaluation qui vous sera proposée par votre compagnie d’assurance. Cette grille permettra de correctement évaluer votre habitation sur base de critères tels que: superficie, nombre de pièces,… Votre avantage est double: vous obtenez une indemnisation complète en cas de sinistre et vous payez une prime d’assurance exacte.

En conclusion, si vous faites des aménagements, améliorations, rénovations dans votre maison, n’oubliez pas que la valeur de celle-ci n’en sera que supérieure. Il faut donc en avertir votre assurance afin de ne pas tomber dans un cas de sous-assurance si un sinistre arrivait à votre habitation. Vous risqueriez dans ce cas de ne pas être suffisamment indemnisé.