Comment réduire ses impôts grâce à la loi Pinel ?

Dans cette période favorable où les taux d’intérêt sont au plus bas, vous avez probablement l’envie de réaliser un investissement immobilier. Profitez en alors pour vous tourner vers un « logement Pinel ». Vous pourrez alors conserver tout votre pouvoir d’achat grâce à la diminution du montant de vos impôts. Vous pourrez en savoir plus sur le logement Pinel sur https://www.la-loi-pinel.com/conseils/logement-pinel/.

Qu’est ce que le dispositif Pinel ?

Il s’agit d’une loi définie dans le cadre de la loi de Finance 2015. Elle doit son nom à l’ancienne ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, Sylvia Pinel et avait pour objectif de remplacer le dispositif précédent (loi Duflot) beaucoup trop restrictif aux yeux de nombreuses personnes réalisant des placements immobiliers.

La loi de défiscalisation Pinel, permet, lorsqu’une personne décide de faire investissement immobilier locatif, d’obtenir une réduction d’impôts toujours plus intéressante fiscalement parlant qu’un simple crédit d’impôts. Toutefois pour en bénéficier, il est nécessaire que le dit logement soit loué (en tant que résidence principale) pour une durée d’au moins 6 années. Autrement dit, il s’agit d acheter un logement pour investir et se constituer un patrimoine. Voici un exemple des réductions auxquelles vous pourrez prétendre :

  • 12 % pour 6 années de location
  • 18 % pour 9 années
  • 21 % pour 12 années

Les avantages d’un tel dispositif

Ce type d’investissement se destine avant tout aux personnes fortement fiscalisées. Ainsi, ils seront en mesure de constituer ou d’élargir leur patrimoine sans pour autant passer de nombreuses heures sur un projet d achat d un bien immobilier.

Le dispositif Pinel permet également à l’État d’obtenir des fonds privés pour répondre à la demande de logements locatifs et notamment dans certaines zones où la concurrence est rude.

Les critères d’éligibilité

Investir en loi Pinel n’est pas possible dans tous les cas. En effet, pour y être éligible le logement se doit de respecter certaines normes sur le plan énergétique (RT 2012 ou label BBC « bâtiment basse consommation »). Il doit également être situé dans des zones particulières d’un découpage qui vise à garantir un développement équitable du marché de l’immobilier sur le territoire national. Les zones en question sont nommées « A », « A bis », « B1 », « B2 » et « C ».

De plus, il vous faut également savoir que les conditions de ressources de vos locataires sont également plafonnées pour bénéficier des avantages du dispositif Pinel. Évidemment, celles-ci seront variables en fonction de sa situation familiale (célibataire, habitant en couple ou encore le nombre d’enfants présents dans le logement). Le plafond de ces conditions de ressources variera également en fonction des zones que nous venons d’évoquer.

Enfin, vous ne devrez pas dépasser le montant du loyer fixé dans le cadre de la loi en fonction, là encore, de ces fameuses zones. Notez bien que ces plafonds font l’objet d’un réévaluation chaque année.