Comment fixer un prix de vente pour un bien immobilier ?

L’estimation d’un bien immobilier permet de définir la valeur d’un logement en ajustant le prix aux options et à ses caractères.

Estimez-votre bien immobilier

Plusieurs lois et règlements définissent l’estimation d’un bien immobilier. Il faut localiser le logement. Dans quelle ville, quel quartier, est-ce tout près des secteurs commerciaux, est-ce accessible en voiture ou à pied pour les transports, est-ce près d’une école ou pas. Ce sont des conditions importantes qui marquent la valeur d’un bien immobilier. Les logements à proximité d’une voie de circulation aérienne diminuent sa valeur. Estimez aussi à partir du type d’habitation. Est-ce un appartement ou bien une maison. Même si c’est défini, le prix que vous fixez pour votre bien se définit selon le type, un appartement ou bien une maison. Même si les deux sont dans le même emplacement, les maisons ont une estimation supérieure par rapport aux appartements, car elles possèdent des vertus et des espaces que l’appartement n’a pas. Estimez en évaluant l’état de votre logement. Y-a-t-il des travaux de rénovation utiles et à traiter rapidement ? Y-a-t-il des installations à faire comme au niveau électrique par exemple ? Vous devrez minimiser le prix de vente pour donner à l’acheteur les moyens de réparer. En revanche, votre bien gardera la même valeur si vous améliorez l’aspect, le confort du bien. Voyez aussi la superficie et l’agencement du domicile. Définir la superficie de votre espace vous permettra d’estimer facilement votre bien immobilier. Il faut aussi voir comment s’agencent toutes les pièces afin de mieux répartir le prix. En effet, ce n’est pas le mettre carré qui en décide mais le fait de bien aménager les lieux pour les faire paraître plus énormes. Les pièces sont tenues en compte pour le nombre et pour l’utilité, ce qui doit s’agencer avec la superficie. En adaptant un prix bien estimé pour la vente de votre logement depuis le début, vous tentez vos chances d’avoir un acheteur potentiel. Un prix mal conçu causera la fuite des acheteurs et vous n’aurez jamais de client. Estimer son bien immobilier nécessite de ce fait de la rigueur.

Voyez votre prix en avance

La négociation du prix d’un bien est une tendance ancienne dans la vente immobilière. Parfois, les vendeurs préfèrent prévoir le prix estimé en raison de la négociation qui aura peut-être lieu. Par ailleurs si le prix a bien été estimé suivant les caractéristiques du logement avec une bonne argumentation il sera facile de vendre le bien et l’acheteur ne perdra pas son temps à négocier le prix. Le savoir-faire doit se mettre en œuvre pour avoir de très bons résultats. La raison pour laquelle il ne faut ne pas donner trop tôt le prix de négociation, c’est que la marge est rattachée à l’intelligence des acheteurs qui consultent en avance les annonces en ligne. Ils examinent et analysent profondément ces annonces avec des éléments comparatifs ou par le biais du prix.

Surestimer le prix, les conséquences

En misant haut sur la barre de la marge de prix pour votre bien, par logique, vous risquez de perdre des acquéreurs. Une bonne évaluation de la valeur exacte de votre bien a besoin de prendre du temps et d’apprendre le fonctionnement du marché immobilier. La marge dépend principalement de la loi de l’offre et de la demande, données instables localement échelonnées. De ce fait, vous devrez savoir que la marge du prix reste raisonnable dans tout le marché. Et même si l’estimation ne vous convient pas, soyez attentif au fait que le logement ne sera vendu qu’à un prix raisonnable et à une estimation normale. La surestimation n’empêche pas cependant les visites mais minimise le nombre d’acheteurs. Parfois, à la recherche de bien immobilier, les futurs acheteurs n’hésitent pas à visiter d’autres biens avant de choisir celui qui leur plaît. Et souvent, ils font plusieurs visites afin de prendre une décision pour choisir le bon. La surestimation n’est alors que l’objet d’une comparaison, vous risquez de perdre votre temps et de perdre aussi un bon nombre d’acheteurs. Alors vous devez parfaire vos tactiques de vente immobilière.

Le rôle de l’agent immobilier question prix

Si vous aviez mis entre les mains d’un agent immobilier votre bien, il vous faut fixer avec lui le prix et la marge, en comparant le prix à d’autres et selon les qualifications de votre bien. L’agent immobilier mettra une annonce dans plusieurs sites et dans son agence pour que le bien puisse être vu par les acheteurs potentiels. Dans un temps-record, il verra si les acheteurs sont désireux et pourront s’intéresser à votre bien. Du début jusqu’à la fin, il vous conseillera des faits et des soucis susceptibles d’apparaître s’il voit des freins susceptibles de rabaisser la vente : annonce qui n’intéresse personne pas ou une marge trop élevée. Cette astuce augmentera vos taux de réussite pour une vente rapide. Il vaut mieux baisser un peu son prix tout de suite que de le baisser encore plus bas après des mois. La commission de l’agent est peut-être en accord avec le prix du bien mais il ne peut pas faire une estimation importante.